COURREGES

Publié le par monna-parfums

André Courrèges, né en 1923 à Pau, ingénieur des travaux  publics de formation, fonde sa maison de couture et sa marque en 1961, après avoir travaillé dix ans chez Balenciaga.
Trois ans plus tard, avec la collection "Fille de lune", les modèles sont un assemblage de formes géométriques. Il propose des imperméables parachute, des chapeaux-plateaux ou encore des bottes en plastique brillantes...
Il tente d'utiliser les nouvelles technologies pour supprimer totalement ou partiellement le cousu main et pour diminuer le nombre des essayages. En 1965, sa collection apparaît comme une révolution : il y propose des minijupes et des mini-robes, inspirées directement de la mode lancée en Grande-Bretagne par Mary Quant quelques années auparavant. A l'heure où la bande dessinée et le dessin animé familiarisent le public avec les héros de science-fiction, Courrèges utilise des matériaux synthétiques pour dessiner des vêtements au style futuriste, à la coupe très épurée, sans plis ni pinces, et d'un entretien extrêmement facile. La fascination de Courrèges pour la conquête spatiale se traduit dans les bottes et chapeaux en forme de petits casques qu'il conçoit, s'inspirant directement des tenues des cosmonautes. Cela contribue à l'image de la femme sportive et active qui s'impose alors dans l'imaginaire social. Brigitte Bardot, Catherine Deneuve et Françoise Hardy sont séduites par la nouveauté et l'inventivité de cette mode.

COURREGES Eau de Courrèges
En écho avec la révolution sexuelle initiée par les contestations de 68, les robes se font de plus en plus courtes et de plus en plus ouvertes, sont portées sans sous-vêtements et moulent le corps de la femme. Tandis que les jambes gainées de collants qui accompagnent la tenue focalisent les regards masculins, les vêtements deviennent plus voyants et sexy. Toujours fidèle à son style, Courrèges reste imperméable, au long des années, à toutes les nouvelles tendances, que ce soit celle de la déstructuration du vêtement portées par les couturiers japonais ou celle des réminiscences baroques et exotiques de Christian Lacroix et Jean-Paul Gaultier.
En 1969, il crée la combinaison "Seconde peau" qui deviendra emblématique.
En 1971, il crée des collections, de prêt-à-porter avec la ligne " Couture Future ", de Haute Couture avec la ligne "Prototype" et sportswear avec la ligne "Hyperbole". La même année, il crée aussi sa première ligne de parfum " Empreinte ".

COURREGES Empreinte
C'est en 1973 que naît la première collection pour homme "Courrèges Homme".
En 1994, André Courrèges s'associe à Jean-Charles de Castelbajac pour une collection à quatre mains.
En 1996, le créateur prend sa retraite laissant les rênes à sa femme, Coqueline. Elle devient la directrice artistique de la maison de couture Courrèges.
André Courrèges ne s'arrête pas là, et présente une exposition de son travail en 2001 à la Fiac de Paris et en 2002 au Musée du Quai Branly.

 

COURREGES Courrèges in Blue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article