CELINE

Publié le par monna-parfums

Tout commence en 1945 lorsque Céline Vipiana née en 1920 décide de créer, avec son mari Robert, une marque de chaussures pour enfants. Elle ouvre alors sa première boutique rue de Malte à Paris. Le positionnement est clair : luxueux, classique, made in France. Les mamans s'emparent de cette marque chic dont la qualité est irréprochable.
Elle estampille sa boutique d' un petit éléphant rouge, créé par l'artiste Peynet. Les noms de ses modèles, issus de contes de fées, le savoir-faire, les semelles réalisées sur mesure contribuent à l'excellente réputation de la Maison. Le succès de "Céline, le bottier pour enfants" est rapide. Elle ouvre alors trois autres boutiques dans Paris. L’établissement compte des clients de prestige comme le Prince Albert et Caroline de Monaco.

CELINE Céline (2)
Forte d'un grand succès, Céline Vipiana se lance dans la création d'une ligne de maroquinerie en 1960 et crée même un parfum nommé "Vent Fou" en 1964. Elle développe également des accessoires. Gants, bijoux, chapeaux (fabriqués par Borsalino), voient le jour en 1966. Les sacs à mains, chics et urbains, remportent un vif succès. Le "Poney", par exemple, est au bras des femmes du monde entier qui apprécient ce modèle élégant et moderne. Cette même année, elle choisit avec son mari l'emblème de la marque, le sulky américain qui rappelle leur amour du monde équestre.
En 1967, Céline Vipiana, lance sa collection de prêt-à-porter pour les femmes : "Couture Sportswear". Elle fait un véritable pied de nez à son mari qui lui martelait sans cesse que "jamais une femme ne viendrait acheter un vêtement dans une boutique d'accessoires". Elle s’installe à St Germain des Prés et  réussit son pari puisqu'elle rencontre à nouveau un franc succès. L’entreprise poursuit son élargissement… et son internationalisation, avec une installation au Japon.

CELINE CélineEn 1973, alors que le logo de la maison est le sulky, Céline tombe en panne devant l'Arc de Triomphe et remarque les maillons des chaînes qui entourent le monument. C'est une révélation. Elle y voit deux "C" et en fait son blason. A partir de cette année là, il sera sur tous ses accessoires.


Dans le même temps, Céline développe sa marque à l'international. La Suisse, l'Italie mais aussi le Japon, la Corée et beaucoup d'autres pays accueillent la marque française. Lorsque la maison est rachetée en 1987 par Bernard Arnault, elle compte plus de 80 points de vente à travers le monde.

CELINEEn 1996, Céline rejoint le groupe LVMH. À la tête du prêt-à-porter, Roberto Menichetti succède à Kors, mais ce n'est vraiment qu'en 2006, lorsqu’Ivana Omazic prendra la direction artistique de la griffe, que Celine retrouvera son aura d'antan. La designer croate (qui a fait ses armes chez Prada, Jil Sander et Miu Miu) se plonge dans les archives de la maison. Elle désire être au plus près du concept "Vipiana". Sa muse ? Céline Vipiana, qu'elle a rencontrée et avec qui elle partage un point de vue commun sur la mode. La féminité, l'élégance, le modernisme sont au cœur de ses créations.


En octobre, 2008, Phoebe Philo lui succède. Elle désire redonner un nouveau souffle à la marque.
Aujourd'hui, Céline possède 110 boutiques en son nom partout dans le monde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article